Le salut du monde passe par l’évènement…

Aujourd’hui ce salut passe par l’épreuve d’une pandémie mondialisée.
Mais si douloureuse que soit et demeure cette réalité, notre regard ne peut se figer sur la mort car un autre évènement, transcendant toutes nos catégories humaines est venu, voici 2 millénaires, nous dire la Vie plus forte que la mort : Jésus de Nazareth, crucifié, mis au tombeau et ressuscité le 3ème jour.
C’est là notre foi, à nous Chrétiens, et notre joie. Christ a vaincu la mort, Christ est ressuscité, Christ nous entraîne avec Lui sur ce chemin de Vie.

C’est ce que nous célébrons en ces jours de Pâques et tout au long des semaines à venir.

Certes, l’évènement « pandémie » nous oblige à renoncer aux lumineuses veillées pascales, aux joyeux rassemblements en paroisse, en famille, entre amis ; certes encore, la pandémie démasque notre vulnérabilité et celle de nos sociétés ; mais elle fait réapparaître les fondamentaux de la vie réelle, ensemble.

« Tout est grâce » disait Bernanos, pour qui sait lire au-delà des apparences. »

Les jardins n'ont pas stoppé leurs floraisons, les vergers sont en promesse de fruits ! 
Alors, que ce temps de Pâques soit aussi un temps de réflexion et de choix pour un monde meilleur… un peu appauvri de sa soif de toute puissance et de possession.

« Marie méditait toutes ces choses et les gardait en son cœur… »

Christ est ressuscité ! Alleluia !