Extraits d'une homélie du pape Benoit XVI

L'Evangile de ce jour commence par  "Magnificat": mon âme magnifie le Seigneur, c'est-à-dire "proclame la grandeur" du Seigneur.

Cette poésie de Marie exprimée dans le Magnificat  est comme un "tissu" composé des plusieurs "fils" qui auraient été prélevés dans l'Ancien Testament, c'est à dire, à partir du creuset qu'est la Parole de Dieu.

Dans ce chant nous voyons que Marie était très à l'aise avec les Ecritures : elle y était comme chez elle, elle en vivait, elle en était toute pénétrée. […]

En la contemplant aujourd'hui dans son assomption, nous pouvons lui demander de nous aider à entrer, à notre tour, dans le grand "temple" de la Parole de Dieu, afin que notre vie devienne plus lumineuse, plus ajustée aux exigences de l'évangile et que nos pensées et nos actes soient empreints de bonté et de force.

"Marie est élevée corps et âme à la gloire du ciel et avec Dieu et en Dieu, elle est Reine du ciel et de la terre" dit la liturgie de ce jour

Cependant, est-elle si éloignée de nous ?

Bien au contraire ! Précisément parce qu'elle est avec Dieu et en Dieu, elle est très proche de chacun de nous.
Lorsqu'elle était sur terre, elle ne pouvait être proche que de quelques personnes. Etant en Dieu, qui est proche de nous, qui est même "à l'intérieur" de nous tous, Marie participe à cette proximité de Dieu. [...] elle connaît notre coeur, elle peut entendre nos prières, elle peut nous aider par sa bonté maternelle et elle nous est donnée -comme le dit le Seigneur, - précisément comme "mère", à laquelle nous pouvons nous adresser à tout moment. Elle nous écoute toujours [...] Nous pouvons toujours confier toute notre vie à cette Mère, qui est proche de tous.
Rendons grâce au Seigneur, en ce jour de fête, pour le don de la Mère et prions Marie, afin qu'elle nous aide à trouver le bon chemin chaque jour. Amen

Dieu a vaincu. L'amour a vaincu. La vie a vaincu. [...]
Marie a été élevée au ciel corps et âme :
même pour le corps, il y a une place en Dieu !
Le ciel n'est plus pour nous un domaine très éloigné et inconnu.
Dans le ciel, nous avons une mère.
C'est la Mère de Dieu, la Mère du Fils de Dieu, c'est notre Mère.
Lui-même l'a dit.
Il en a fait notre Mère, lorsqu'il a dit au disciple et à nous tous :
"Voici ta Mère!".
Dans le ciel, nous avons une Mère. Le ciel s'est ouvert, le ciel a un cœur !